Accueil > Nos actions

Garantir les droits des enfants


Le mois de novembre 2012 marquera le 23e anniversaire de l’adoption de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant qui définit les normes universelles pour les soins, le traitement et la protection des enfants.

La Convention a permis de changer la manière dont les enfants sont perçus et traités, mais en dépit des progrès considérables réalisés à ce jour, de nombreux problèmes persistent.

Aide à l’enfance s’efforce d’éliminer les obstacles et de créer un environnement favorable aux enfants et aux jeunes marginalisés en faisant valoir et en protégeant leurs droits. Nos programmes accompagnent les enfants dès la petite enfance jusqu’à l’âge adulte pour les aider à devenir des citoyens et des citoyennes sans problèmes de santé, instruits et productifs.

Nous reconnaissons l’importance d’améliorer la qualité de l’éducation et de la rendre accessible aux enfants qui travaillent pour leur permettre de développer leurs connaissances et leurs compétences professionnelles et de trouver un emploi qui leur convient dans un environnement sécuritaire.

Garantir le droit à l’éducation pour les enfants ouvriers.

Une avancée considérable pour les droits des enfants

 

En décembre 2011, l’Assemblée générale des Nations Unies a pris une décision historique pour protéger les droits des enfants en adoptant un Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l’enfant, établissant une procédure de plainte pour des violations de droits de l’enfant.

Ce protocole permettra aux enfants qui ont été victimes d’abus ou dont les droits ont été violés de déposer une plainte devant le Comité des droits de l’enfant. Une grande variété de cas pourra ainsi être portée à l’attention de la communauté internationale. Citons, entre autres, le cas des enfants-soldats en Afrique; en Europe, celui des enfants issus de groupes minoritaires, victimes de discrimination; celui des enfants exploités sexuellement; ou encore, celui des enfants privés de l’un de leurs droits fondamentaux, tels que le droit à la santé ou le droit à l’éducation. Ce mécanisme permettra de briser le silence autour de ces violations et forcera les États à s’acquitter de leurs responsabilités envers les enfants.

Aide à l’enfance et plus de 80 ONG internationales et nationales militent depuis de nombreuses années pour offrir aux enfants un niveau de protection équivalant à celui prévu pour les adultes par d’autres traités fondamentaux relatifs aux droits de la personne. Maintenant que le cadre juridique international existe, nous ferons campagne pour que ce protocole soit ratifié par le plus grand nombre et qu’il fasse une réelle différence pour protéger les enfants du monde entier.